Les aides financières à la rénovation énergétique

Il existe de nombreuses aides pour rendre son logement plus économe en énergie : sous forme de crédit d’impôt, de prêt ou encore de chèque énergie, chacun peut trouver l’aide la plus appropriée pour son projet de rénovation énergétique. Quelles sont les principales nouveautés en 2019 ?

Renforcement et simplification de l’éco-prêt à taux zéro

Pour aider les ménages à rénover leurs logements, la loi de finances pour 2019 proroge l’éco-PTZ pour 3 années supplémentaires. Ce prêt à taux zéro permet de financer jusqu’à 30 000€ de travaux de rénovation énergétique dans un logement ancien. Le texte simplifie également l’accès au dispositif pour les particuliers et les copropriétés en supprimant l’exigence d’un bouquet de travaux (à compter du 1er mars 2019) et en rendant éligibles les logements achevés depuis plus de 2 ans.

Reconduction du Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE)

Le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses engagées pour les travaux d'amélioration de l'efficacité énergétique du logement.

Le CITE est reconduit en 2019 tout en étant étendu à de nouvelles catégories de dépenses, notamment :

  • Les travaux de remplacement des fenêtres (parois vitrées en remplacement de simple vitrage) au taux de 15 % dans la limite d'un plafond fixé par arrêté.
  • Les frais de pose pour l'installation d'équipements de chauffage utilisant une source d'énergie renouvelable au taux de 30 % (sous conditions de ressources fixées par décret).
  • La dépose d'une cuve à fioul au taux de 50 % (sous conditions de ressources fixées par décret).

    A noter que le CITE sera converti en prime pour les ménages modestes en 2020. L’écoprêt à taux zéro et le CITE sont deux dispositifs cumulables sans aucune condition de ressources.

    Maintien du taux de TVA réduit : Le taux de TVA à 5,5% pour les travaux de rénovation énergétique est maintenu en 2019. Quant aux travaux de rénovation classique, ils seront toujours imposés à 10%.

    Augmentation du chèque énergie, dont près de 4 millions de ménages ont bénéficié en 2018 pour régler toutes les dépenses d’énergie du logement : électricité, gaz naturel, bois, fioul etc. Le chèque énergie est augmenté pour les bénéficiaires actuels de 50€ en 2019 et étendu à 2,2 millions de ménages supplémentaires (soit un total de 5,8 millions de ménages).

    Augmentation de la prime « Coup de pouce économie d’énergie » : ce dispositif est reconduit jusqu’au 31 décembre 2020 et renforcé. Jusqu’à présent réservé aux foyers modestes, il est désormais ouvert à l’ensemble des foyers, sans conditions de ressources, pour des travaux de chauffage ou d’isolation.

    Outre ces nouveautés, les particuliers peuvent également bénéficier des certificats d’économie d’énergie (CEE) accordés par les fournisseurs d’énergie et des aides du programme « Habiter Mieux » de l’Agence nationale de l’habitat (sous conditions de ressources).

    Sources : www.ecologique-solidaire.gouv.fr - www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique - https://ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-aides-financieres-renovation-habitat- 2019.pdf