LES INTOUCHABLES

« Indignez-vous ! », « Indignez-vous ! », chers lecteurs, quand la République, pas celle de Delacroix, se balade à poil dans les réseaux sociaux… Quand on veut faire un selfie, pourquoi avec un juge ? Pourquoi avec un commissaire ? Les filles de mon pays ne sont-elles pas toujours aussi jolies ? Ne manquait dans le casting que ce jeune martiniquais si distingué qui faisait un doigt d’honneur au président lors de sa visite officielle en Outremer : il a, dit-on, adhéré depuis à la France incorrecte… question de style sans doute.

Au sommet de son arrogance, le députaillon se prend pour le Christ, vraisemblablement pour nous faire croire en sa résurrection après la défaite électorale : « Noli me tangere », profère-t-il, à son smartphone : de quoi donner à Mediapart l’occasion de chercher, et semble-t-il de trouver, la Marie-Madeleine de Proust. Pour le coup, balance ton député ! En outre, notre rassembleur devrait faire dans le spectacle, dans le one man show, car reconnais, cher lecteur, qu’elle aurait de la gueule cette comédie musicale avec un Hulk encore vert qui chante en vibrato et avé l’accent « Ne me touche pas ! Ne me touche pas ! Il faut oublier mes comptes de campagnes, Tout peut s’oublier qui s’enfuit déjà avec la caisse. Il est, paraît-il, des suffrages, donnant plus de blé qu’un meilleur avril… » Enfin, lui qui jadis tapait si fort sur Le Pen et Fillon, a sérieusement manqué d’à-propos, car rien de tout cela ne serait arrivé et les bouches du Rhône se seraient tues, s’il avait envoyé son hologramme pour le représenter.

Alceste