À la santé des voisins !

 

Démarche originale, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte-d’Or a fêté les 10 ans de la Cité des Affaires, place Jean Bouhey, avec... ses voisins.

 

Alors que la fête des voisins a habituellement lieu le dernier vendredi du mois de mai ou le premier vendredi du mois de juin, la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Côte-d’Or s’est lancée le pari un peu fou de convier ses voisins à déjeuner tous ensemble en plein mois de janvier pour fêter les 10 ans de la Cité des Affaires. Pari réussi puisqu’une grande partie du voisinage était présent. Et finalement, le froid hivernal aura au moins permis aux gens de se rapprocher autour du buffet et d’un verre pour se réchauffer.

 

Véritable quartier des affaires

D’autant plus dynamique depuis l’arrivée du tram, la place Jean Bouhey est surtout connue pour ses grandes bâtisses, chefs d’œuvre de l’architecture moderne. À deux pas de la place de la République, le quartier des affaires à la dijonnaise, c’est avant tout l’Auditorium, construit en 1998, mais aussi la Cité des Affaires, construite en 2007 et abritant, entre autres, la CCI 21 et des services du conseil départemental, la tour Elithis, inaugurée en 2002, le Marbotte Plazza et le Rectorat. Sans oublier, dès le mois de mars, le Clémenceau Plazza qui abritera la CPAM de Côte-d’Or.

« Finalement, même dans le bâtiment, on se croise dans l’ascenseur, on se dit simplement bonjour, mais on ne se parle pas plus que ça », confie Xavier Mirepoix, président de la CCI de Côte-d’Or. « C’était l’occasion pour la CCI, qui a pour missions, entre autres, de représenter les entreprises, d’inviter l’ensemble des sociétés et organismes publiques et privés voisins à venir boire un verre et se rencontrer mutuellement ». Les festivités ont été ouvertes par un discours du président de la CCI 21, en présence du maire de Dijon, François Rebsamen, accompagné de deux adjointes, Danielle Juban et Sladana Zivkovic, suivi d’un flashmob pour inaugurer la nouvelle identité visuelle, « Capital Energies ». Une initiative qui s’inscrit dans cette volonté nouvelle de la CCI de communiquer autrement, « de manière décalée et atypique ».

 

Antonin Tabard