Fado a Mesa : Voyage au Portugal

Bon nombre de grands ou petits restaurants sont des zones au chic sans saveur, tant ils se veulent à la page et font du copier/coller des magazines de décoration. Fado à Mesa échappe à cette mode facile, restituant dans un décor sobre et esthétique l’âme d’un Portugal ouvert au monde et à une restauration d’avenir. Aux commandes de l’enseigne sise au 83 rue Jean-Jacques Rousseau, un couple jeune, moderne et dynamique : Victor et Céline Fernandes.

Signes distinctifs de ce restaurant-café- épicerie fine qui vit au rythme matinal du quartier des Antiquaires, l’un des plus touristiques de Dijon : sur le coup des 8/9 heures, tour à tour, habitués et commerçants viennent prendre un expresso, blaguer avec Victor qui pianote à fond les manettes sur le percolateur. Pas une seconde pour décompresser ! Ensuite celui-ci filera à la cuisine, où il mettra la dernière main à la pâte des spécialités conçues pour, explique-t-il, « être dégustées sur place ou être emportées ». Voilà qui explique le succès grandissant de Fado à Mesa, ouvert en 2015 et réputé pour ses sandwichs Bifana et ses tartelettes feuilletées à la crème : « A midi, explique Céline venue se joindre à la conversation, la formule « carte courte » – avec service rapide et produits frais – convient tout à fait aux personnes qui travaillent à proximité, et même jusqu’au quartier de l’Auditorium ». Et Victor de compléter : « Oui, je m’efforce de restituer à midi l’esprit Tasca, c’est-à-dire le style des petites brasseries de Lisbonne où l’on peut manger sur le pouce toute la journée. Enfin, à l’heure de dîner, les Dijonnais ou les touristes qui s’arrêtent chez nous à mi-chemin du parcours de la Chouette se montrent friands de nos planches de charcuterie portugaise artisanale. Certains soirs, nous proposons des planches « découverte » avec des produits raffinés qui aiguisent appétit et… curiosité, contribuant ainsi à une vraie détente ! »

Victor a fait ses classes dans la section « services en salle » au CFA de la Noue. La rigueur acquise durant ses études a été sa ligne de conduite, lorsqu’il est allé travailler aux fourneaux du restaurant du « Bout de la Rue », à deux pas d’ailleurs de Fado à Mesa. Céline qui, tous les jours aux environs de dix heures le seconde en cuisine, précise avec un sourire chaleureux : « Quant à moi, rien ne me préparait à travailler au restaurant. Pendant 15 ans, j’étais chargée d’élaborer des projets et de faire de la communication à la Fédération du Bâtiment. J’en suis partie pour aider Victor. Nous nous complétons : j’ai développé l’activité « épicerie fine » dont je veux proposer portos, vins, vinaigres, boîtes de sardines ou de conserves haut de gamme à la vente sur le Net. Enfin, j’entends peaufiner toute une stratégie de communication pour nous faire connaître mieux et plus loin ! » Céline et Victor Fernandes se lancent quotidiennement et avec ardeur dans une course folle entre des horaires exigeants et quatre jeunes enfants – « très conscients des contingences du restaurant qu’ils comprennent tout à fait », se plaisent-ils à confier. Quand on vous dit qu’il existe encore des parents prodigues sur fond de fado syncopé !

Marie-France Poirier

Fado a Mesa

83 rue Jean-Jacques-Rousseau, Dijon

comptoir.portugais@gmail.com

Fb FadoAMesa

Mardi, mercredi et samedi de 9 heure à 18 heures

Jeudi et vendredi de 9 heures à 14 h 30 et de 18 heures à 21 heures.

Tél. 06.68.36.72.74.