Le bonheur est dans… les Halles de Dijon

Afin de tourner son film Le Bonheur est dans le Pré, Etienne Chatiliez avait choisi en 1995 le département du Gers, connu de tous les gastronomes, fois gras et Armagnac obligent. Si c’était à refaire, peut-être jetterait-il, aujourd’hui, son dévolu sur Dijon, Cité internationale de la Gastronomie et du Vin. Si tel était le cas, il ne manquerait pas de filmer le désormais célèbre Brunch des Halles de Dijon (BHD), dont la saison 2 débute le 14 mai.

L’affluence journalistique, ce jour-là, au sein du restaurant DZ’Envies montrait à quel point l’annonce de la 2e édition du Brunch des Halles de Dijon était attendue. Et ce n’était pas lié à qu’il est coutume d’appeler, dans notre profession, le « journalisme alimentaire… » puisqu’il était 9 h 30 du matin ! Non, les médias se pressaient nombreux pour assister à la conférence de presse dévoilant la 2e saison du désormais célèbre BHD reconduit tous les dimanches à partir du 14 mai et jusqu’au 24 septembre.

Les élus dijonnais étaient aussi en nombre dans l’établissement de David Zuddas, véritable chef d’orchestre, avec la municipalité, de cet événement majeur pour l’attractivité du centre-ville. L’année dernière, plus de 10 000 convives ont, en effet, été recensés lors de ces rendez-vous gourmands dominicaux de la Cité des Ducs. Avec l’humilité qui le caractérise, David Zuddas a rappelé que « c’était un véritable plaisir d’organiser à nouveau ce bel événement pour Dijon mais aussi pour tous les clients ».

Le maire François Rebsamen avait, précédemment, fixé les grandes lignes : « Le brunch, qui a permis de passer des dimanches exceptionnels, a pris toute sa place grâce à la participation des chefs que je veux remercier. Nous avons décidé de le relancer à nouveau cette année à partir du premier dimanche après l’élection présidentielle ». Et de poursuivre : « Un budget de 85 000 € a été alloué par la Ville pour ces moments privilégiés où s’expriment pleinement le plaisir des sens mais aussi la joie d’être ensemble ! »

François Rebsamen n’a pas, en outre, manqué d’aborder la question du marché dominical : « Nous avions demandé aux commerçants des Halles d’ouvrir. Certains l’ont fait, d’autres non. C’est leur choix ! Avec le renouvellement de certains commerces, ils seront, qui sait, plus nombreux à voir tout l’intérêt de cette opération dans notre ville où se pressent, je tiens à le rappeler, 3 millions de touristes chaque année ! »

L’esprit guinguette

Les touristes mais aussi les Dijonnais pourront, en tout cas, bientôt redécouvrir le BHD au sein de ce temple de la gastronomie dijonnaise. Où l’esprit guinguette autour de grandes tablées installées dans les deux grandes allées principales battra à nouveau son plein. Des groupes de musique sont annoncés ponctuellement afin d’accentuer cet esprit festif, auquel participeront nombre d’animations pour enfants et adultes. La Culture sera au rendez-vous, avec des expositions « hors les murs » de différents sites dijonnais, tels le Jardin des Sciences ou encore la Bibliothèque municipale. Histoire que Brunch rime aussi avec art ! Et, classement Unesco des Climats de Bourgogne oblige, le Vin fera son apparition à l’occasion de cette 2e saison. A proximité de la Buvette du Marché, un espace appelé la Cave du Brunch sera disposé afin de « remonter la route des Grands Crus » : dégustations pédagogiques mais aussi vente de vins seront ainsi proposées au public.

Dans un cadre bénéficiant d’une nouvelle scénographie, signée par le Collectif A4 Designers et destinée à « favoriser encore plus la convivialité », les convives pourront ainsi célébrer autant les viticulteurs que les chefs bourguignons. Car – et vous avez dû patienter jusqu’à la fin de cet article pour découvrir cette liste tant attendue ! – voici les grands noms de la cuisine qui auront la charge d’illuminer cette 2e saison : David Zuddas bien évidemment, Stéphane Derbord, Ping Guyen et David Julien (Little Italy et Le Bento), Jérôme Brochot (l’Impressionniste), Eric Briones (Les 3 Ducs), Alexander Krips (Le Château Bourgogne - hôtel Mercure), Nicolas Isnard et David Lecomte (Auberge de la Charme - Bistrot des Halles), Vanessa Laraque (La Causerie des Mondes), Pascal Richebourg (L’Emile Brochettes), Franck Schmitt (Pépé Joseph), Emeric Buisson (La Closerie - Hôtel Philippe-le-Bon), Marc Ogé (La Musarde, Hauteville-lès-Dijon). L’Amicale des Cuisiniers de Côte-d’Or venant compléter ce plateau. Et, le rayonnement du BHD ayant dépassé les frontières de la Métropole, Guillaume Royer de l’Abbaye de la Bussière mais aussi le chef étoilé Joël Cesari de La Chaumière à Dole sont aussi annoncés. A noter enfin la participation de l’UMIH Côte-d’Or et du CFA La Noue. Les préparations « brunchées » de tous ces pianistes culinaires seront accessibles pour les adultes à un tarif de 25 € et 12 € pour les enfants. Ainsi chaque dimanche, jusqu’au 24 septembre, le bonheur sera dans… l’assiette et dans les Halles de Dijon !

Xavier Grizot

Tous les lundis, découvrez le chef et le programme complet des animations programmées le dimanche suivant sur la page Facebook de l’événement Le BHD.

Réserver, c’est mieux !

Les places étant limitées à 500 convives, il vous est conseillé de réserver à l’avance.

Vous pouvez le faire en ligne ou au guichet de l’Office de tourisme du Grand Dijon.

Sachez que la prévente est ouverte pour tous les brunchs du 14 mai au 24 septembre 2017.

www.bhd.otdijon.com

www.destinationdijon.com

Office de tourisme : 11, rue des Forges, à Dijon, ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 18h30 ; dimanches et jours fériés de 10h à 18h. Paiement possible par CB, espèces ou chèque.

L’achat des brunchs est également possible le jour J dans la limite des places encore disponibles : rendez-vous au point accueil-billetterie situé rue Ramey à l’entrée des Halles.

Tarifs : adulte 25 € ; enfant 12 €

Horaires des Brunchs : de 11 h à 15 h chaque dimanche