Thierry Caens rend hommage à Maurice André

« Une grande fête de la musique, de la trompette, dans un esprit populaire , ouverte sur toutes les cultures et tendances musicales », c'est ce que propose Thierry Caens tout au long de l'année pour fêter ses 31 ans au service de la musique à Dijon dont il est l'ambassadeur culturel. Une démarche qu'il a joliment baptisée « Thierry Caens se met sur son 31 ».
31 rencontres musicales sont donc au programme. Prochain concert (ce sera le quatrième), le samedi 9 avril, à 20 heures à la cathédrale Saint-Bénigne, pour un hommage à Maurice André.
« Il était pour moi impossible de fêter la trompette sans rendre hommage à mon maître Maurice André » explique Thierry Caens. Il a été une des personnes qui ont changé ma vie, mais surtout parce qu’il fut le plus grand ambassadeur mondial de la trompette. Artiste populaire et pédagogue recherché, il était de Herbert Von Karajan à Michel Legrand le symbole de la trompette sans frontières. J’aurai plaisir à présenter son fils Nicolas, Guy Touvron et Bernard Soustrot, ses élèves les plus brillants, Konradin Groth es-trompette solo du Berliner Philharmoniker pendant 30 ans, une légende vivante ! Antoine Curé professeur au CNSM de Paris et trompettiste tout terrain féru de musique contemporaine. Mes élèves seront présents avec en tête, Gabriel Diaz Huerta venu du Chili, Florian Varmenot, lauréat de Dijon et Lyon Cnsm. Sylvain Pluyaut, vieux complice, et Jean Guillou, étoile parmi les étoiles du monde des organistes qui me fera le cadeau d’une création réunissant tout le dispositif présent .
Samedi 9 Avril : classique
« Hommage à Maurice André »
Cathédrale Saint-Benigne, 20 heures.
Réservations vivartis@thierrycaens.com
10€, 5€.